title

Solution Autisme

propose un programme pour le développement de l’identité et des relations sociales :  l’Approche Davis de l’Autisme ®

L'autisme et les graines du changement

D’où vient cette méthode ? Qui est Ron Davis ?
Voici son témoignage :

Un mot de Ron Davis
Traduction de http://www.calgaryautism.com/foreword.htm

« Avant de vous expliquer ma pensée, je devrais d’abord vous donner une vue d’ensemble historique de comment j’y suis arrivé. Ma mère m’a raconté que, quand j’étais nourrisson, en 1942, j’ai été diagnostiqué comme un « bébé Kanner ». Le docteur Léo Kanner a fabriqué le terme d’autisme en 1943. Je pense que c’est pour cela que je n’ai jamais été vraiment étiqueté comme « autiste » ; je suis plus vieux que l’apparition du mot, mais pas plus vieux que les recherches effectuées par le Dr Kanner.

Ma mère m’a raconté qu’étant nourrisson, tout contact physique de sa part me mettait hors de moi. Même lorsqu’elle essayait de m’allaiter, je tentais toujours de crier et de téter en même temps. Elle avait si peur que je m’étouffe qu’elle a dû trouver un moyen de m’allaiter sans me toucher. La vie de ma mère a dû être une centaine de fois plus difficile que celle des autres femmes. Mais malgré tout, elle m’aimait.

La réaction de mon père était tout à fait l’opposée. Quand il est revenu du front de la Seconde Guerre Mondiale, il a été surpris et honteux de constater qu’il était le père d’un enfant déficient mental. Il n’a jamais trouvé le moyen de gérer efficacement ses propres sentiments et encore moins trouvé comment s’y prendre avec moi. J’en veux pour preuve les 27 fractures qu’il m’a infligées, en me battant, par ignorance, frustration, honte, haine. Je n’ai pas vraiment le souvenir de la plupart des coups, ni celui d’être un enfant autiste, mais j’en ai la sensation.

Bien avant de commencer à travailler sur l’autisme ou d’en avoir eu une quelconque compréhension, je me pensais comme étant venu du vide. Selon ma perception du vide, je n’existais pas en tant qu’individu mais j’existais comme tout et rien à la fois. Être un individu n’avait aucun sens donc il n’y avait pas de « moi ». Je n’avais pas la sensation d’avoir une identité. Sans un « moi », il n’y avait pas d’assise ni pour la mémoire ni pour la connaissance.

D’une façon ou d’une autre – vers l’âge de 9 ans j’ai commencé à m’individuer et à sortir de l’état de néant – hors du vide. Avec du recul, je me rends compte que j’ai eu un retard de 11 ans dans mes premières acquisitions. Et, toujours avec du recul, je me rends compte qu’il fallait que je traverse trois phases pour devenir un être humain.

Premièrement, j’ai dû m’individuer, il a fallu que je cesse d’être tout et rien en même temps pour devenir juste une chose, mon corps. Deuxièmement, j’ai dû développer une identité pour la chose que j’étais devenue. Et troisièmement, j’ai été obligé de m’adapter au monde des êtres humains et m’intégrer socialement.

Donc le processus pour devenir humain comporte 3 étapes que notre « graine » doit traverser : l’individuation, le développement de l’identité et l’intégration sociale.

Je pense que toute personne « normale », dans les premières années de sa vie, traverse naturellement ces mêmes étapes. En outre, si le développement de l’identité et l’intégration sociale ne sont jamais complètement terminés, il faut avoir un minimum de ces deux éléments pour permettre à l’individu d’exister en tant qu’un être humain. De plus, je pense que les personnes autistes sont des personnes qui n’ont pas réussi à initier ou à réaliser suffisamment une ou plusieurs de ces étapes.

Si vous êtes « normal » vous avez déjà effectué le processus – par hasard vous l’avez fait naturellement et complètement. Si vous êtes autiste, vous ne l’avez pas encore achevé. L’Approche Davis de l’Autisme est un guide pour faire dérouler le processus. Cette méthode vous apportera une nouvelle compréhension de l’autisme et une nouvelle stratégie pour aider ceux que vous aimez à participer plus pleinement à la vie et à trouver leur place dans la société humaine.

J’aimerais pouvoir dire que mon expérience en tant que « bébé Kanner » m’a donné la compréhension pour trouver une « solution » à l’autisme, mais je ne peux pas. Elle m’a apporté un angle d’analyse différent de la question. Mon histoire a amené une faible compréhension de ce qui doit être fait, mais rien à propos de comment cela doit être fait. Toutefois, cette expérience m’a donné quelque chose qui était peut-être encore plus important. Elle m’a donné un but impératif dans la vie, ma raison d’être.

Une fois que mon identité a commencé à se développer et que ma mémoire s’est mise en marche, mon désir le plus profond, dans la vie a été de devenir un vrai être humain. Je me rendais compte que les autres étaient quelque chose que je n’étais pas. Dès le début, ma principale tâche a été de trouver un moyen de devenir normal ou, tout du moins, d’en avoir l’apparence. Si je pouvais trouver mon chemin au travers de ce chaos et si je pouvais donner un « itinéraire » à suivre pour d’autres personnes comme moi, alors j’aurais le sentiment d’avoir apporté un plus aux personnes autistes. L’Approche Davis de l’Autisme est mon plus bel effort pour fournir cet itinéraire. »

 

Logo officiel de la méthode Davis

Témoignages :

Bientôt disponible.

 

Voir tous les témoignages